0

Quels sont les meilleurs conseils pour dormir dans les avions ?

Fréquemment, c’est facile de repérer certains grands voyageurs, même sans prendre en considération la possibilité d’une carte de fidélité de la compagnie aérienne. Plus particulièrement, leurs façons de voyager sont profondément ancrées dans leurs habitudes. Visiblement, ces pratiques ont sans doute été perfectionnées par des centaines de voyages. Visiblement, c’est le genre de personnage qui fait toujours en sorte d’arriver tôt à l’aéroport pour minimiser les risques de retard ou pour maximiser le temps d’attente dans les salons. Avec juste des bagages à main, certains d’entre eux ont assurément sélectionné les meilleures places du vol à l’enregistrement en ligne. Et une fois à bord, une routine bien rodée commence à prendre place. Principalement, cela consiste à savoir quand travailler, manger, se détendre et surtout dormir. Pour ces globe-trotteurs, trouver aisément le sommeil est carrément devenu une seconde nature.

Des habitudes de sommeil perturbées

Que ce soit pour le travail ou en regardant des films en Streaming, le fait de passer trop d’heures éveillées durant tout le vol peut être fatigant, surtout lors des longs trajets intercontinentaux. Au lieu d’être reposé et prêt à attaquer la suite du séjour, un voyageur qui manque de sommeil aura assurément du mal à passer la journée, surtout pour une arrivée matinale. Lors des déplacements, vos habitudes de sommeil peuvent être totalement déréglées. Dans bien des cas, certains auront encore les yeux globuleux avec des maux de tête jusqu’au deuxième jour. Et d’ailleurs, cela pourrait même affecter l’humeur jusqu’au déjeuner de travail. 

Comment faire pour éviter tout malaise suite au vol ?

Avec un peu de planification et une dose de discipline, tout cela est si facilement évitable. D’abord, faites les calculs de la durée du vol. Prenons l’exemple d’un voyage qui représente treize ou quatorze heures de vol. Votre temps de sommeil doit commencer à moins de cinq heures après le début du vol, cela permettra de mieux gérer les six heures supplémentaires. Généralement, un peu plus de la moitié de ce vol a lieu pendant les heures de sommeil du pays de départ ou d’arrivée. C’est le premier indice pour vous inciter les voyageurs à se synchroniser avec les deux fuseaux horaires. Notamment, tous les passagers devraient aussi profiter au maximum de cette chance de dormir au-dessus des nuages. 

Quelles sont les autres mesures à considérer ?

Pour un vol qui dure plus de dix heures, essayez toujours de vous coucher le plus tôt possible. C’est préférable d’avoir fini le trajet avec neuf heures de sommeil que trop peu. Après avoir dormi, passez les dernières heures du vol à travailler, à lire ou à regarder un film. Dans le cas contraire, un sentiment de manque de sommeil se fera ressentir durant le reste de votre séjour. Après votre arrivée, le fait de prendre un peu plus de temps pour faire la sieste est même conseillé. 

Avec le masque pour les yeux, les bouchons d’oreille en mousse ou en silicone peuvent également aider à supprimer tout bruit de la cabine et lumière potentiellement perturbants. Par ailleurs, des comprimés de sommeil naturels contenant de la valériane peuvent aussi aider à se reposer lors des longs déplacements. Certaines sources rapportent que les analgésiques à base de codéine tels que Nurofen ou Panadeine Extra peuvent être efficaces pour le sommeil. Toutefois, consultez votre médecin pour s’assurer que votre organisme est compatible avec un tel médicament. 

marc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *